Quelques conseils pour débuter (suite)

 

  • ne pas utiliser de limiteur ou de réglage automatique (modulations indésirables),

 

  • à la parabole, utiliser un casque ouvert pour retrouver son sujet à l'oreille, viser horizontalement puis verticalement jusqu'à pointer ton sujet, et... maîtriser la "pause" !

 

  • ne jamais oublier des batteries et des supports de rechange : je ne me suis jamais plaint du poids d'une paire de piles mais je me suis déjà lamenté d'en manquer !

 

  • bien connaître les limites de son matériel et mettre à profit ces limites ; multiplier les essais,

 

  • les micros sont la clé du système, vient ensuite le maillon faible : le préampli puis l'enregistreur.

 

  • essayer d'adapter son système au terrain ET aux conditions de diffusion,

 

  • ne pas laisser les ruschs s'accumuler, traiter immédiatement ; rien n'est plus désespérant de ne pas profiter du fruit de son propre travail ; pire : de ne pas en connaître le contenu ni la qualité !

 

 

  • j'enregistre pour moi mais aussi pour les autres, si les autres ne savent pas pourquoi tu t'adonnes à cette étrange occupation, saches-le au moins pour toi ;

 

  • cherche le perfectionnement mais pas l'acharnement et puis sache que 80 % de ton public n'aura pas ton exigence.

 

  • privilégie le terrain, le terrain et encore le terrain... car même si tu excelles dans le travail de studio, n'oublies jamais qu'on ne produit pas un bon enresgistrement à partir d'un mauvais enregistrement.