Guide nature, spécialiste de bioacoustique mais aussi praticien de l’environnement et de l’aménagement, Pascal Dhuicq vous invite à comprendre comment se composent et se décomposent nos paysages sonores naturels et ce qui les menace. Face à l’indifférence, il nous invite à redécouvrir la richesse de nos milieux naturels et ruraux et à en apprécier les particularismes par une nouvelle écologie du paysage. Devant l’érosion de ces paysages et de la biodiversité, il suggère de reconsidérer le pouvoir bénéfique des ambiances de la nature comme une source de bien-être à préserver.

Qu'est-ce que "MémoTopic" ?

Par ce label, Pascal DHUICQ "marque" ses activités ou ses productions dédiées à la mise en valeur du patrimoine naturel.

Que ce soit en conseillant les maîtres d'ouvrage dans leur projet pour réduire leur "empreinte écologique" ; ou en accompagnant petits et grands dans la nature pour en découvrir les secrets, il tente de partager son engagement personnel pour la protection de ce "patrimoine commun". Par des diffusions publiques ou par des documents didactiques, il nous fait découvrir les "empreintes sonores" des lieux de nature...

Parcours :

Pascal Dhuicq est conseil indépendant en aménagement et environnement (http://www.memotopic-conseil.com) et guide nature free-lance (http://www.memotopic.com)

Il s’est spécialement consacré aux paysages naturels, notamment par une approche sonore. En tant que naturaliste, il s'est tourné vers la prise de animalière et de nature.

Il a créé le label « MémoTopic » pour y sensibiliser décideurs, enseignants et grand public via des animations et des productions pédagogiques. 

Il préside l’association francophone Sonatura qui édite une revue-CD dédiée aux sons de la nature. 

http://www.sonatura.com

Voir notamment : https://www.memotopic.com/diffusions-conferences-publiques  

ou https://www.memotopic.com/conception-realisation-supports-son

ou  https://www.memotopic.com/techniques-de-prise-de-sons

Qu'est-ce que l'audio-naturalisme ?

 

"De l'ère préhistorique où il était encore chasseur et "pasteur" pour sa subsistance, à l'ère moderne où il devint éleveur et producteur pour son enrichissement, l’homme n’a eu de cesse d’accroître sa connaissance des bêtes qu'il a toujours côtoyées. L'éthologie (étude des comportements) se double aujourd'hui de l'écologie (étude des interdépendances entre les espèces et leurs milieux) pour mieux expliquer la richesse du Vivant (biodiversité). C'est la Science...

Des temps immémoriaux où des chamanes voulaient dompter l'âme des bovins sur les parois des grottes, aux temps contemporains où des compositeurs tentent d'apprivoiser le chant des oiseaux, l'homme n'a eu de cesse d'exprimer sa fascination pour l'animal qu'il a toujours admiré. C'est l'Art.

A mi-chemin, il y a le naturalisme : une soif irrésistible de comprendre, doublée d'une exaltation irrépressible à contempler. Entre bioacoustique (étude de la communication sonore animale), facilitée depuis l'apparition des magnétophones, et l'esthétique (notre perception du "beau") qui nous ravit depuis la nuit des temps, l' "audio-naturalisme" a gagné ses lettres de noblesse en faisant partager la poésie vivifiante de la nature et la variété foisonnante de ses bruits. Un autre aspect de la "biodiversité", qui s'écoute, tout proche de nous..."